Pages

Annick ( Jo le Paysan )




Parce qu'elle reste dans l'ignorance des bêtises que font ses enfants et des questions existentiels que se posent les animaux de sa basse-cour et qu'elle remotive constamment son mari Jo, en proie au "spline de l'agriculteur", Annick Le Paysan semble être la caution réaliste dans ce monde fermier largement louftingue. 

Cette femme active et sans tralala  est, dans les premiers tomes,  d'une féminité  qui appaissait surtout en comparaison avec rusticité de la fermière Louisette, la soeur de Jo Le  Paysan, mais cette féminité s'affine au cours des albums.

Si bien que dans le tome 4, l'image d' Annick en vient à se approcher de l'image de la bergère nature et sexy, façon "Manon des sources", quand, avec la saison des moissons, elle porte qu'un ridicule short bleu et ébarbeur blanc moulant.

 De surcroît, en plus de montrer des méthodes éducatives à la fois fermes et bienveillantes, elle a su retrouver la ligne après l'accouchement de ses 2 derniers enfants des jumeaux, dans le tome 3,  elle en vient à incarner l’archétype de la super-maman sexy, la trentaine triomphante.


 

 


Si les 3 premiers tome sont dans le style "le bonheur est au milieux de vaches, poules ...etc. Le dernier tome est dans la mouvance "les OGM, on n'en veux pas"

















                                    feuilleter la BD    Les editions du coprin

Les autres personnages féminins de la BD :

Louisette ( Le Paysan ):





 Les écolos :










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire